Maohi Tribune forme un pont entre Tahiti et Paris. Sa ligne éditoriale est de suivre ce pont pour relier les Tahitiens et les hommes et les femmes qui s'intéressent à la Polynésie et au Pacifique. 

Journalistes et contributeurs :

Photo Christopher Robbins / Getty Images

 

Présentation brève

« L'idée de lancer Maohi Tribune a germé en constatant le manque de visibilité de l'action publique et des initiatives privées menées en Polynésie française, que ce soit en France métropolitaine ou en Polynésie française, depuis Papeete, Paris ou encore Strasbourg et Bruxelles.
 
D'autre part, Maohi Tribune est devenu une évidence depuis que, pour la première fois, un Tahitien s'est porté candidat à la candidature pour l'élection présidentielle 2017.

La ligne éditoriale de Maohi Tribune suit et explique l'actualité politique, économique, sociale et culturelle de la Polynésie française et du Pacifique, vue de partout dans le monde ».
 
Vaea Devatine, journaliste professionnelle.
 
Photo Christina Morgan / Getty Images

Photo Christina Morgan / Getty Images

« ‘Aita atu ai » *

 

L'un des slogans de Maohi Tribune.

* « ‘Aita atu ai » est une expression tahitienne qui signifie, mot-à-mot, « qu'on ne trouve pas au-delà » (« atu »). Son sens, avec l'emploi de la négation (« ‘aita »), est très fort en tahitien, beaucoup plus fort que sa traduction en français par « c'est le meilleur » et « il n'y a pas mieux ».   

« ‘Aita atu ai »« c'est ce qu'il y a de mieux », est en même temps une expression que l'on dit en tahitien avec gaieté, car tout est dans l'intonation !

« ‘Aita atu ai », Maohi Tribune en fait son slogan. C'est un bon slogan pour un journal, dans le respect des exigences de la profession et des lecteurs. 

 

« Interviews authentiques non censurées »

Ce premier slogan s'est par la suite enrichi d'un second slogan apportant la précision « Interviews authentiques non censurées » suite à une demande insistante et répétée de vérification avant publication d'une interview donnée.